Atelier de formation des formateurs sur la production des budgets-citoyens des régionaux de (Sikasso, Mopti et Ségou)

Le Programme d’Appui à la Gouvernance locale (Mali SNGP) est la quatrième génération de projets d’appui à la décentralisation et à la gouvernance locale financés par l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) au Mali. Mali SNGP est la suite des projets de gouvernance partagée, appelés PGP et PGP2 (2003-2012), mis en œuvre par Management Systems International (MSI) et le projet Women in Local Governance, mis en œuvre par un consortium de Development & Training Services (DTS) maintenant appelé Palladium et Winrock International (2003-2005).

Mali SNGP est un projet de 22 millions de dollars américains sur cinq ans (sur la base d’une mise en œuvre réussie des activités permettant d’atteindre les objectifs du projet après la troisième année, une période d’option de deux ans peut être exercée). L’objectif global de Mali SNGP est de « faire progresser le processus de décentralisation du Mali en créant et en institutionnalisant des procédures efficaces de gestion financière et des ressources, en endiguant la corruption et en améliorant l’efficacité opérationnelle globale de la gestion des ressources financières du Mali entre Bamako et les régions, garantissant ainsi un transfert efficace et transparent des fonds publics aux services décentralisés ».

Le projet met l’accent sur la gestion des finances publiques en tant que thème catalyseur et est axé sur trois grandes composantes interdépendantes qui encouragent et appliquent l’intégration de la dimension de genre:

1.         Renforcer les systèmes nationaux et régionaux de GFP.

2.         Améliorer la coordination et la communication entre le gouvernement et les collectivités, et avec la société civile.

3.         Améliorer la capacité du Contrôle Général des Services Publics (CGSP) à mener des audits de performance conformes aux normes internationales (Union Economique Monétaire Ouest Africaine [UEMOA]) et à contrôler les dépenses publiques et la prestation de services aux niveaux national et local.

Depuis le 9 février 2016, date à laquelle l’USAID/Mali a attribué à Tetra Tech le contrat de trois ans, Mali SNGP s’est engagé à jeter les bases d’une collaboration solide avec le ministère de la Décentralisation et de la Réforme de l’État de l’époque, à travers sa Direction Générale des Collectivités Territoriales (DGCT) et des hauts cadres des ministères concernés, comme le Ministère de la Santé, le  Ministère de l’Education, le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, le Ministère de l’Economie et des Finances, CARFIP, CGSP, les Agences de Développement régional (ADR) et les Conseils régionaux à Bamako, Sikasso, Kayes, Kidal, Mopti, Koulikoro, Gao, Tombouctou et Ségou. Une période d’option de deux ans supplémentaires pour la mise en œuvre des activités du projet a été accordée le 28 mars 2019.

L’approche de la mise en œuvre du projet est basée sur la théorie du changement qui identifie les principaux obstacles à la décentralisation. Plusieurs facteurs caractérisent l’environnement politique du Mali, tels que le manque de capacités et de redevabilité, le manque de coordination intergouvernementale, la faiblesse de la communication entre l’Etat, les collectivités territoriales et la société civile, et les déficits d’équité. Pour remédier à ces lacunes, Mali SNGP soutient la stratégie de l’USAID pour la démocratie, les droits de l’homme et la gouvernance (DRG) visant à « soutenir l’établissement et la consolidation de démocraties inclusives et responsables pour promouvoir la liberté, la dignité et le développement ».

Le Groupe de Suivi Budgétaire (http://groupedesuivibudgetaire.org/ ), partenaire d’exécution de Mali SNGP, est un régroupement d’organisations et de collectifs d’organisations de la société civile (OSC.) Il a pour mission de « contribuer à la bonne gouvernance budgétaire à travers des actions de plaidoyer/lobbying pour une budgétisation participative au niveau national et local.» En outre, le GSB a pour objectifs de :

  • Promouvoir la participation de la société civile au processus budgétaire de l’Etat et des Collectivités territoriales ;
  • Influencer les politiques publiques et les pratiques au niveau national et local à travers des propositions alternatives crédibles ;
  • Partager les acquis avec les OSC et les partenaires

Pour la réalisation de ses objectifs, le GSB travaille sur les thématiques budgets de l’Etat et des collectivités territoriales avec un accent sur l’accès à l’information, la participation citoyenne, la qualité des services sociaux de base, la décentralisation, le genre et les droits humains.

Le Groupe de Suivi Budgétaire (GSB), au niveau de la mise en œuvre du SNGP, s’occupera des activités de production, et de vulgarisation des informations financières simples, digestes et compréhensibles pour les populations. Ces informations porteront sur les processus de budgétisation, d’exécution, de contrôle et de suivi évaluation des finances publiques.

Rappelons que le GSB s’intéresse depuis environ une décennie au Mali à l’exercice du contrôle citoyen de la gestion des ressources publiques. Par ses interventions, il a ouvert la voie à une pratique innovante de l’exercice démocratique par le biais du renforcement des mécanismes institutionnels et de l’introduction d’une approche alternative d’expression et d’implication du citoyen jusque-là dubitatif et interrogatif sur la pertinence et la mise en œuvre des politiques publiques ainsi que l’utilisation des ressources budgétaires publiques

C’est dans ce contexte que le GSB, dans le cadre de la mise en œuvre des activités de Mali SNGP en 2019, doit organiser trois ateliers de formation technique en faveur des OSC afin qu’elles puissent être à même de produire le budget des citoyens des régions de Ségou, Sikasso et Mopti.

La formation des formateurs se déroulera en trois pools ; (1) Pool de Ségou (Ségou, Sikasso et Mopti) ; (2) Pool de Gao (Gao, Kidal, Tombouctou, Taoudénit et Ménaka), et (3) Pool de Koulikoro (Koulikoro, Bamako, Kayes). Cette activité est inscrite sous l’Activité N° 18 du Plan de travail de Mali SNGP pour les années d’option et vise à Développer et diffuser les budgets citoyens/citoyens des régions de Ségou, Sikasso et Mopti.

Les présents TDR sont élaborés pour la réalisation de la session de formation du pool de Ségou qui comprend les régions de Ségou, Sikasso et Mopti.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 11 =