Atelier de restitution sur l’analyse des parts des ressources d’État consacrées ces trois dernières années à l’assainissement et l’hygiène au Mali

Le vendredi 02 Novembre 2018, s’est ténu au siège du Groupe de Suivi Budgétaire à Bamako, un atelier de restitution des résultats de l’analyse des parts du budget d’Etat alloué à l’assainissement et à l’hygiène au Mali au courant des années 2016, 2017 et 2018.

La cérémonie d’ouverture a été émaillée par les interventions du coordinateur du Groupe de Suivi Budgétaire, qui a rappelé le contexte de l’étude puis les mots de représentant de WaterAid Mali qui a salué le partenariat avec le GSB. Ensuite se fut l’intervention de madame la directrice de AADEC membre de GSB qui a souhaité la bienvenue aux participants.

L’étude en question a été commanditée par WaterAid et réalisé par le GSB. L’atelier convoqué à ce sujet visait à partager avec les médias les résultats obtenus. Ces résultats (voir copie en annexe) ont été présenté par le coordinateur qui a rappelé les démarche qui ont prévalue notamment les correspondances adressées au Ministère de l’Economie et des Finances, au Ministère de la Santé, au Ministère de l’environnement et de l’assainissement, au Ministère de l’Education (qui n’a pas donnée de suite), à la cellule technique du CSLRP puis au CREDD.

L’approche méthodologue de l’étude a consisté à :

  • La réunion de cadrage avec le partenaire commanditaire et l’élaboration des outils ;
  • La revue documentaire ;
  • La collecte et l’analyse des données ;
  • Le rapportage.

Les données collectées ont porté sur les dotations budgétaires en termes des prévisions et des réalisations en faveur du secteur de l’assainissement et de l’hygiène au cours des années 2016, 2017 et 2018.

Dans la mise en œuvre de l’étude dont le but était de sensibiliser et accompagner les décideurs dans la réalisation des politiques, a rencontré des difficultés (d’ordre administratif) pour accéder aux informations. Ces facteurs qui seraient dus selon le rapport à l’élection présidentielle et au remaniement ministériel, ont impacté négativement sur la mission.

Cependant, les structures suivantes se sont prêtées à l’exercice de l’étude, il s’agit de :

  • Le CREDD ;
  • La direction générale du budget ;
  • Le Ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable à travers sa cellule de planification et de la statistique (CPS) ;
  • La Cellule Technique du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté ;
  • Le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

A l’issu de la présentation du rapport, des questions et contributions sont apparues notamment :

Les nécessités de faire paraitre dans le rapport les tendances sous forme de graphique permettant au citoyen ordinaire le comprendre les données recueillie. Pour clarification le représentant de WaterAid a réaffirmé le partenariat  entre sa structure et GSB, faisant que les résultats obtenus de cette étude appartiennent à chacune des deux entités qui pourront les utiliser à toute fin utile.

Recommandation de l’atelier :

A l’issu des débats et échanges fructueux les participants ont estimé que les recommandations suivantes conviennent mieux pour les résultats de l’étude.

  • Accroitre substantiellement les parts des budgets d’Etat consacrées à l’assainissement et à l’hygiène ;
  • Œuvrer à la facilité de l’accès aux informations conformément à la législation en la matière ;
  • Œuvrer à l’amélioration des taux de réalisation des fonds alloués à l’assainissement et à l’hygiène.

La cérémonie de clôture a été consacré à l’intervention de représentant de WaterAid qui a renouvelé la satisfaction de sa structure dans le partenariat avec le GSB avant, d’inviter les hommes de médias à faire une large diffusion des résultats de cette étude.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 + 14 =